Flore, film documentaire choc de Jean-Labert Lièvre

Flore est un de ces films coup-de-poing dont on ne ressort pas indemne. On ne choisit d’ailleurs pas d’aller le voir par hasard. Il faut s’y préparer et ‘accepter’ des images et un propos qui peuvent heurter sa sensibilité et remettre en question ses croyances, l’ordre établi. C’est tout l’objet du film, il me semble.

Flore, c’est l’histoire d’une libération et puis d’une renaissance. Placée dans diverses institutions, FLore, atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années, part à la dérive. Lentement, elle se (on la) laisse mourir : « les traitements l’avaient rendue aphasique, muette, elle ne savait plus ni marcher, ni manger, ni sourire. Elle est devenue de plus en plus violente, agressive, ‘ingérable’. » Son fils décide alors de la sortir de cet environnement…

Dans ce documentaire, le réalisateur filme le retour de Flore dans la maison de famille, en Corse, lieu de tous les possibles. C’est une trajectoire toute personnelle, familiale ; un témoignage qui veut donner à réfléchir sur la standardisation des réponses que la société donne au traitement des malades d’Alzheimer – sans jugement moral.

De l’avant-propos, on retiendra surtout que le film peut :

« donner à comprendre que le regard que l’on porte sur l’autre, trop souvent relégué dans l’exil d’une maladie assimilée à la démence, contribue à retrouver le chemin d’une créativité dont ne soupçonne pas toutes les ressources. »

C’est tout le sens de notre projet ! Comment (re)trouver l’essence de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer et permettre aux petits-enfants d’apprécier éventuellement cette nouvelle relation au grand-parent devenu « autre » mais étant toujours par ailleurs « le même » pour paraphraser les célèbres vers.

François David, l’auteur du livre, s’est documenté sur la maladie avant de passer à l’écriture. Il s’est notamment rendu à la projection du film ‘Flore’ en présence du réalisateur : ce documentaire est « très étonnant. Et émouvant. Ouvert en tout cas. En ce sens, (…) correspond[ant] d’une certaine manière à l’esprit de notre projet. »

Publicités

Vous souhaitez commenter ce billet ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s