« Préserver du sens aux mots » – Yves Bonnefoy

 

Je lève le couvercle de fer rouillé
De l’eau d’un autre siècle, d’un autre ciel,
Je me penche, c’est toi,
Le sourire de tant d’années dans cette nuit.

Que voulions-nous ?
Seulement préserver du sens aux mots.


– Yves Bonnefoy, Ensemble Encore (2016) Mercure de France

Yves Bonnefoy vient de nous quitter ! L’occasion de ré-écouter l’excellente émission culturelle « Boomerang » d’Augustin Trapenard de mai dernier. Je voulais justement en extraire ces vers pleins de sens… mais le temps… le temps…

 

Screen Shot 2016-07-02 at 10.36.50
.

Je retranscris ici la traduction qu’en faisait alors Yves Bonnefoy :

« Je considère que la poésie a pour fonction fondamentale de ranimer les mots, de les rendre à leur capacité d’appréhension de la totalité du monde ; non seulement les vieilles choses, les existences. La poésie intensifie le langage, elle permet donc de retrouver notre finitude fondamentale qui est le seul point dans l’esprit à partir duquel on peut percevoir les véritables valeurs, les véritables besoins et donc fonder du sens.
 
La poésie est fondatrice de sens.
 
et on peut espérer que les mots qui l’aident à exister pourront un jour mettre un sens un jour partageable.
 
(…) La poésie, c’est la reconquête de la présence de l’autre dans notre vie. »
.
Requiescat in pace, M. Bonnefoy.
.
Publicités

Vous souhaitez commenter ce billet ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s