En Australie, la Galerie d’art NSW accueille et accompagne les malades d’Alzheimer pour un moment de détente et de plaisir vital

La Galerie d’art de Nouvelle-Galles du Sud, musée public le plus important de Sydney a commandité une étude sur l’impact de la peinture sur les personnes souffrant de maladies neurodégénératives en partenariat avec l’association Alzheimer’s Australia.

En 2015, la Galerie a lancé un programme similaire à celui du MoMA de New-York (programme créé en 2006) destiné à faciliter un véritable engagement avec les collections du musée, offrir une stimulation intellectuelle et encourager l’expression personnelle.

Dans cet article du Limelight magazine, il est expliqué que les guides du musée encouragent l’observation et l’expression libre : la curiosité des participants est stimulée au travers de la visualisation des oeuvres sélectionnées pour le parcours, de discussions au sein du groupe mais aussi de contacts plus personnels. Le dispositif d’interaction mis en place favorise d’abord la discussion, l’engagement des visiteurs.

L’idée principale est de transformer ce moment en plaisir pur et d’enrichir les possibilités de contacts sociaux.

Les maladies neurodégénératives ont des conséquences sur le fonctionnement cognitif et physique, sur la mémoire. La conscience et les émotions restent intactes elles. Cela signifie que l’art suscite de fortes réponses affectives. Les patients peuvent éprouver du plaisir à regarder des oeuvres et à en parler. – Dr Gail Kenning, University of Technology, Sydney

Les responsables du musée avertissent cependant que l’objectif de ce programme n’est pas de faire travailler la mémoire ou même d’évaluer si ces personnes gardaient des souvenirs de ce contact avec l’art au sein du musée. Le plus important pour eux est de fournir un moment de bonheur et d’en reconnaître l’impact positif sur le patient et son entourage (aidants, personnels soignants les accompagnant). C’est une parenthèse, une respiration pendant laquelle ils doivent éprouver du plaisir, se sentir valorisés et soutenus mais aussi « challengés » comme tout un chacun. On voit là la politique d’inclusion menée par le musée.

La solitude et l’isolement social sont une conséquence directe et des facteurs aggravants de la maladie. Ce programme symbolise extrêmement bien le thème 2016 de ce mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer en Australie : « You are not alone » (vous n’êtes pas seul.e.s).

C’est un dispositif supplémentaire qui démontre bien à quel point l’art, la culture ont leur place tout au long de la vie !

Publicités

Vous souhaitez commenter ce billet ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s